Combat - Fame

Le combat s'est déroulé le samedi 9 novembre 2019 à 20:00 dans l'arène La sortie de camion devant 550 spectateurs.

Prix des places : 38 Rens

Type de combat : Blood combat

Indice à l'inscription : 348

Indice avant le combat : 446

Santé avant le combat : 100%

Nombre d'amulettes avant le combat : 0

Utilisation de sa botte durant le combat : oui

Indice à l'inscription : 352

Indice avant le combat : 338

Santé avant le combat : 100%

Nombre d'amulettes avant le combat : 0

Utilisation de sa botte durant le combat : non

Déroulement du combat (11 rounds)

Commentaire par notre envoyé spécial Jacky Chany.

Kay Masters retrouve enfin ses esprits dans ce combat contre Emanuelle Camacho.

Round 1 : remportée par Kay Masters
La première reprise est une rude bataille, Kay Masters travaille au corps, à distance en direct, de près en crochets. Sur l'un deux un peu bas, Emanuelle Camacho roule au sol. Ignorant ensuite le gong, il continue à frapper le champion en titre devant un arbitre passif. Le début de combat avait été tout à l'avantage de Kay Masters, qui se montrait étourdissant.

Round 2 : remportée par Kay Masters
Alors que Emanuelle Camacho prend progressivement le contrôle à la deuxième reprises, Kay Masters remporte brutalement le second round, en éprouvant son rival à plusieurs reprises notamment avec une série de crochets gauches et droits, et un terrible uppercut qui ébranle le tenant du titre. La deuxième reprise est une rude bataille, Kay Masters travaille au corps, à distance en direct, de près en crochets. Sur l'un deux un peu bas, Emanuelle Camacho roule au sol. Ignorant ensuite le gong, il continue à frapper le champion en titre devant un arbitre passif.

Round 3 : remportée par Kay Masters
La reprise suivante voit les deux combattants à égalité, échanger coups pour coups avant que Kay Masters ne décide de tourner dans l'ultime reprise, déclanchant les foudres des 550 spectateurs et un début de bagarre entre des partisans du champion et le public.

Round 4 : remportée par Kay Masters
Courageux, celui-ci se relève une nouvelle fois mais intelligemment il ne s'en remet qu'à lui-même pour faire cesser le calvaire qu'il endure depuis le quatrième round et décide de retourner dans son coin. Mais, à partir du quatrième round, Kay Masters devient le patron. Ses coups aiguisés trouvent la cible à tous les coups alors que Emanuelle Camacho rate lourdement ses tentatives d'attaques.

Round 5 : remportée par Kay Masters
L'effet de surprise « pitbull » semble avoir fait son temps, mais il reste néanmoins un formidable engagement qui nous a fait lever une dizaine de fois dans ce combat titanesque. Les 275 supporters de Emanuelle Camacho vont repartir tête basse si ça continue.

Round 6 : remportée par Kay Masters
Devant 550 spectateurs, Kay Masters donne une leçon à Emanuelle Camacho.

Round 7 : remportée par Kay Masters
Il trouve néanmoins la force de toucher une nouvelle fois avec une droite qui expédie Emanuelle Camacho au sol, dans les cordes. Ne se contentant pas d'un succès aux points, il se rapproche pour durcir le combat et tenter de l'abréger.

Round 8 : remportée par Kay Masters
Ne se contentant pas d'un succès aux points, il se rapproche pour durcir le combat et tenter de l'abréger.

Round 9 : remportée par Kay Masters
Dans la neuvième, Kay Masters se prend une droite en pleine face. Il ne tombera pas pour autant. Emanuelle Camacho a besoin de mobilité, d'un travail de feinte et de provocation et il rageant de le voir tourner en rond.

Round 10 : remportée par Kay Masters
Kay Masters, jovial, sympathique et tatoué de fleurs sur la poitrine n'a pas laissé un round à son adversaire. Emanuelle Camacho arrive tout de même à mettre un coup dans la cuisse à Kay Masters qui n'appréciera pas du tout.

Round 11 : remportée par Kay Masters
Dans la onzième, Kay Masters se prend une gauche en pleine face. Il ne tombera pas pour autant. Au onzième round, Emanuelle Camacho est compté. L'arbitre ira jusqu'à 2.

Avant le combat, Emanuelle Camacho avait dit : "Je veux l'affronter, je pense que nos styles donneront un grand combat et je suis certain de pouvoir le vaincre". Il n'aurait pas dût.