Combat - Tournoi mensuel Jiu-Jitsu - février 2018

Le combat s'est déroulé le mercredi 7 février 2018 à 20:00 dans l'arène Le ring devant 1717 spectateurs.

Prix des places : 19 Rens

Type de combat : Blood combat

Ce combat comptait pour le tournoi Tournoi mensuel Jiu-Jitsu - février 2018.

Indice à l'inscription : 103

Indice avant le combat : 103

Santé avant le combat : 29%

Nombre d'amulettes avant le combat : 0

Utilisation de sa botte durant le combat : non

Indice à l'inscription : 170

Indice avant le combat : 170

Santé avant le combat : 27%

Nombre d'amulettes avant le combat : 0

Utilisation de sa botte durant le combat : non

Déroulement du combat (11 rounds)

Commentaire par notre envoyé spécial Franky Balboa.

Etienne Hande est vraiment fort et il nous l'a encore une fois prouvé ce soir.

Round 1 : remportée par Etienne Hande
Alors que Janna Acevedo tente d'imprimer le rythme, Etienne Hande prend son temps, avant de soudain passer à la vitesse supérieure au premier round où il touche habilement à 6 reprises, avec de puissantes gauche, peu avant la fin du round.

Round 2 : remportée par Etienne Hande
Tu es fou Etienne Hande ! Fou ! Faut-il que tu crois si fort en toi que tu puisses repousser autant les limites de la raison ?

Round 3 : remportée par Etienne Hande
Il y a des jours comme ça où il vaudrait mieux ne pas s'être lever. C'est ce que doit se dire en ce moment Janna Acevedo.

Round 4 : remportée par Etienne Hande
Etienne Hande se retrouve par terre suite à un coup de poing de Janna Acevedo. Mais il se relève aussitôt.

Round 5 : remportée par Etienne Hande
Etienne Hande accentue son avantage, et dans les trois dernières reprises il paraît beaucoup plus frais que son jeune rival qu'il met plusieurs fois en difficulté notament avec une série de droite au début du cinquième round. Le ring lui appartient. Etienne Hande est le roi d'un soir pour un combat foudroyant.

Round 6 : remportée par Etienne Hande
Etienne Hande est vraiment le plus fort ce soir et dans cette sixième reprise, il le prouve encore. Janna Acevedo subit même un calvaire dans l'ultime reprise ou les coups pleuvent de toutes part, sans qu'il puisse répliquer. Un crochet gauche l'éprouve difficilement, mais Janna Acevedo entendra malgré tout l'ultime coup de gong résonner.

Round 7 : remportée par Etienne Hande
La septième reprise est une rude bataille, Etienne Hande travaille au corps, à distance en direct, de près en crochets. Sur l'un deux un peu bas, Janna Acevedo roule au sol. Ignorant ensuite le gong, il continue à frapper le champion en titre devant un arbitre passif.

Round 8 : remportée par Etienne Hande
Mais, après 2:30 dans la huitième reprise, c'est Janna Acevedo qui encaisse un énorme crochet gauche qui l'envoie s'effondrer au sol.

Round 9 : remportée par Etienne Hande
Se retrouver sur un ring avec Etienne Hande n'est pas une chose à souhaiter. Janna Acevedo le savait bien et, d'ailleurs, il se prend pas mal de coups sur cette neuvième reprise. Alors que Janna Acevedo prend progressivement le contrôle à la neuvième reprises, Etienne Hande remporte brutalement le neuvième round, en éprouvant son rival à plusieurs reprises notamment avec une série de crochets gauches et droits, et un terrible uppercut qui ébranle le tenant du titre.

Round 10 : remportée par Etienne Hande
La reprise suivante voit les deux poilus à égalité, échanger coups pour coups avant que Etienne Hande ne décide de tourner dans l'ultime reprise, déclanchant les foudres des 1717 spectateurs et un début de bagarre entre des partisans du champion et le public. Janna Acevedo subit même un calvaire dans l'ultime reprise ou les coups pleuvent de toutes part, sans qu'il puisse répliquer. Un crochet gauche l'éprouve difficilement, mais Janna Acevedo entendra malgré tout l'ultime coup de gong résonner.

Round 11 : remportée par Etienne Hande
Le temps que l'arbitre commence à compter il s'est déjà passé 4 secondes, il en perd au moins autant une fois le combattant relevé et le gong intervient sauvant Janna Acevedo d'un KO certain. Janna Acevedo a pris un départ très lent, ne se mettant vraiment en action qu'à partir du onzième round, lorsque son coin l'incite de plus en plus bruyamment à se rapprocher pour lui rentrer dedans.

«J'ai encore beaucoup à apprendre, mais j'ai gagné, j'ai boxé à 130% et j'ai gagné», confie Etienne Hande.