Combat - Money

Le combat s'est déroulé le mardi 14 janvier 2020 à 22:30 dans l'arène Pegasus Bridge devant 8250 spectateurs.

Prix des places : 31 Rens

Type de combat : Combat réel

Indice à l'inscription : 1408

Indice avant le combat : 1410

Santé avant le combat : 100%

Nombre d'amulettes avant le combat : 0

Utilisation de sa botte durant le combat : oui

Indice à l'inscription : 1673

Indice avant le combat : 1674

Santé avant le combat : 100%

Nombre d'amulettes avant le combat : 0

Utilisation de sa botte durant le combat : non

Déroulement du combat (11 rounds)

Commentaire par notre envoyé spécial Jean-Jacque Sylverman.

Attention, place au champion : ce n'est pas non plus un combat de gala, pas un combat de faire valoir. C'est un truc d'homme. Ca ne trompe personne ici.

Round 1 : remportée par ShadowLight
Mais, après 2:30 dans la première reprise, c'est Ignatius Vitale qui encaisse un énorme crochet gauche qui l'envoie s'effondrer au sol.

Round 2 : remportée par ShadowLight
De la confiture à la framboise ce Ignatius Vitale ! ShadowLight ne va en faire qu'une bouchée ! Au second round, lorsque ShadowLight reprend un style plus dynamique sur ses appuis en action répulsion : ça touche, vite et sec !

Round 3 : remportée par ShadowLight
Il ne faut pas dormir lors d'une attaque de ShadowLight et c'est Ignatius Vitale qui en fait les frais ce soir. Travaillant avec son jab, dès le début du combat, ShadowLight accumule les points alors que le public manifeste son mécontentement devant le manque d'action

Round 4 : remportée par ShadowLight
Juste avant la fin de cette quatrième reprise, Ignatius Vitale prend un coup de poing. ShadowLight semble prendre la quatrième reprise en travaillant plus que Ignatius Vitale, même si celui-ci finit très fort le quatrième round.

Round 5 : remportée par ShadowLight
Mais, à partir du cinquième round, ShadowLight devient le patron. Ses coups aiguisés trouvent la cible à tous les coups alors que Ignatius Vitale rate durement ses tentatives d'attaques. Ignatius Vitale prend un coup de coude dans cette cinquième reprise.

Round 6 : remportée par ShadowLight
Alors que Ignatius Vitale prend progressivement le contrôle à la sixième reprises, ShadowLight remporte brutalement le sixième round, en éprouvant son rival à plusieurs reprises notamment avec une série de crochets gauches et droits, et un terrible uppercut qui ébranle le tenant du titre.

Round 7 : remportée par ShadowLight
ShadowLight prend l'avantage avec un puissant crochet droit au septième round puis une violente droite dans la reprise suivante. Alors que Ignatius Vitale prend progressivement le contrôle à la septième reprises, ShadowLight remporte brutalement le septième round, en éprouvant son rival à plusieurs reprises notamment avec une série de crochets gauches et droits, et un terrible uppercut qui ébranle le tenant du titre.

Round 8 : remportée par ShadowLight
N'importe quel compétiteur doit ressembler à de la marmelade après un combat contre ShadowLight. Ignatius Vitale est en train de subir ses attaques dans ce huitième round. ShadowLight donne une gauche, puis une droite largement à Ignatius Vitale qui fini dans le mur.

Round 9 : remportée par ShadowLight
Ignatius Vitale a besoin de mobilité, d'un travail de feinte et de provocation et il rageant de le voir tourner en rond. Le rythme se calme de nouveau par la suite, ShadowLight montrant ses progrès défensifs tout en continuant à placer régulièrement sa droite.

Round 10 : remportée par Ignatius Vitale
De la confiture à la framboise ce ShadowLight ! Ignatius Vitale ne va en faire qu'une bouchée ! Il se plaindra d'un autre coup bas au cours de la dixième reprise, mais l'arbitre fait signe de continuer et Ignatius Vitale l'envoie dans les cordes alors qu'il est sans garde, sous les sifflets d'une salle bondée entièrement acquise.

Round 11 : remportée par Ignatius Vitale
Au cours de la onzième, Ignatius Vitale commence à s'énerver un peu. Comme ShadowLight baisse progressivement de rythme, le vétéran commence alors une leçon de boxe.

De son côté, à son âge, Ignatius Vitale ne voulait pas prendre de décision à chaud sur la suite de sa carrière : "Je suis fier et je ne dit pas que j'ai terminé ma carrière, mais je dit que ce soir j'ai perdu contre un meilleur cogneur".