Combat - Combat of the larve

Le combat s'est déroulé le dimanche 11 février 2018 à 20:30 dans l'arène La cuve devant 440 spectateurs.

Prix des places : 4 Rens

Type de combat : Combat d'entraînement

Indice à l'inscription : 128

Indice avant le combat : 146

Santé avant le combat : 100%

Nombre d'amulettes avant le combat : 0

Utilisation de sa botte durant le combat : non

Indice à l'inscription : 129

Indice avant le combat : 129

Santé avant le combat : 100%

Nombre d'amulettes avant le combat : 0

Utilisation de sa botte durant le combat : non

Déroulement du combat (5 rounds)

Commentaire par notre envoyé spécial Cyril Karateman.

Si vous faisiez parti des spectateurs, vous avez donc remercié Nadin Weihmann pour ce beau spectacle.

Round 1 : remportée par Nadin Weihmann
Il trouve néanmoins la force de toucher une nouvelle fois avec une gauche qui expédie Günter Eberth au sol, dans les cordes. Nadin Weihmann, jovial, sympathique et tatoué de fleurs sur la poitrine n'a pas laissé un round à son adversaire.

Round 2 : remportée par Nadin Weihmann
Nadin Weihmann se retrouve par terre suite à un coup de coude de Günter Eberth. Mais il se relève aussitôt. Le voir se relever après avoir été touché, serrer les dents et défier la raison dans une rage émouvante nous a ébranlé, comme lui même le fut quelques secondes plus tôt.

Round 3 : remportée par Nadin Weihmann
Le début de combat avait été tout à l'avantage de Nadin Weihmann, qui se montrait étourdissant. Le temps que l'arbitre commence à compter il s'est déjà passé 4 secondes, il en perd au moins autant une fois le combattant relevé et le gong intervient sauvant Günter Eberth d'un KO certain.

Round 4 : remportée par Nadin Weihmann
Le challenger gagne en confiance, et c'est finalement ce qui va causer sa perte.

Round 5 : remportée par Nadin Weihmann
Günter Eberth a pris un départ très lent, ne se mettant vraiment en action qu'à partir du cinquième round, lorsque son coin l'incite de plus en plus bruyamment à se rapprocher pour lui rentrer dedans.

Avant le combat, Günter Eberth avait dit : "Je veux l'affronter, je pense que nos styles donneront un grand combat et je suis certain de pouvoir le vaincre". Il n'aurait pas dût.